Quels que soient les résultats du 1er tour, il est évident que la campagne et l'élection présidentielle à venir aura une autre teneur. En effet, à moins d'ëtre un affreux macho, je vois mal un homme tenir des propos haineux, insultants, déplacés, pour tout dire "limites" à l'égard d'une femme qui occupe le devant de la scène. S'il lui en prenait l'envie, nul doute que le revers sego_1des électeurs indécis, serait terrible. On le sait tous, Ségolène est en bonne voie, mais ce qui est désolant, c'ebayrou_1sarko_1st la raison pour laquelle elle a été désignée candidate du PS. C'était la solution la plus sage pour passer le 1er tour, mais après, il faudra tenir cinq ans à lle_pen_2a tête du pays. Et ce n'est pas par un coup de baguette magique que les problèmes seront résolus ? Maintenant que nous avons un panel de laguillier_1voynet_1                         candidats, il ne restera plus qu'à chacun de faire ses preuves. Le bat peut être animé avec des arguments concrets (et vérifiables) selon les sujets traités.
Et si Jean-Marie Le Pen n'avait pas ses cinq-cents signatures, tout serait remis en question. Vers qui les électeurs se tourneraient-ils ? Un troisième outsider pourrait-il brouiller les cartes ? Reste aussi les voix des électeurs des autres partis minoritaires et autres représentants sans étiquette politique. Vaste casse-tête pour les prétendants et pour les électeurs.

2007 : La Lutte Finale...