Y'en a marre des grèves à répétitions ! Quelles qu'en soient les raisons, elles prennent les "vrais travailleurs" en otage ! Oui, nous les consommateurs, enfin, les usagers (le mot "client" n'existe pas à la SNCF), nous qui renforçons les recettes atteignant lesncf_1s 10 milliards d'euros annuels. N'oublions pas que l'Etat subventionne la SNCF à hauteur de 12 milliards d'euros avec l'impôt des contribuables.

  Au grand désespoir du consommateur fidèle que je suis, les mouvements de grève du personnel sont désormais récurrents. Le personnel s'est installé dans un quotidien facile, prêt à paralyser à nouveau la vie des gens alors que leurs avantages sont éloquents. Lisez bien ce qui suit.

Un conduct
eur SNCF touche de 2200 à 3200 euros net par mois (environ 2 Smic) en début de carrière. Jusqu'à 4800 net en fin de carrière qui, soit dit en passant, est fixée à 50 ans. En travaillant 25H hebdomadaires (Vive les 35 heures), un conducteur de 40 ans voit son salaire net annuel s'élever à 75 000 euros (non vous ne rêvez pas). Enorme ! Comment est-ce possible?

Eh bien, la SNCF  a mis en place de nombreuses primes au bénéfice des agents ou conducteurs, qui permettent d'appréhender l'avenir sereinement. Comme dans beaucoup d'entreprises, il existe la prime de fin d'année (çà, passons). Il y a une prime de travail (admettons) mais aussi une prime de parcours (restons calme), une prime de TGV (on se demande pourquoi; c'est peut-être plus difficile de travailler dans un TGV), une prime de charbon (commander_une_primeoui, oui vous lisez bien), une gratification de vacances, une gratification annuelle d'exploitation, des indemnités pour les heures supplémentaires et (je dirais même, enfin!) une allocation de déplacement (non imposable, bien sûr). Et aussi, j'allais oublier, il existe (pour les sédentaires qui n'ont droit à aucune prime), une prime d'absence de prime. Non là vraiment c'est trop. Le luxe! Et avec tout çà, çà ne leur suffit pas encore!
D'autres privilèges sont réservés au personnel. Il ne pourrait se contenter de tels affronts. Eh oui, il bénéficie de la gratuité des transports pour les agents et leurs familles (Le Comité d'entreprise est très généreux), et l'emploi à vie!
Et ce personnel ose encore se mettre en grève et nous, on laisse faire! Pire encore, on semble les comprendre à chaque recommencement... Soyons réalistes et comprenons qu'ils ne sont pas les plus mal lotis. Par pitié, qu'on n'entende plus "ils ont sûrement raison de faire grève..."